"Votre vétérinaire toulousain nous fait confiance,
il nous confie ses urgences."

Les conseils pour ne pas aller aux urgences vétérinaires cet été

Nombre de consultations aux urgences sont saisonnières.

Voici les motifs de consultation les plus fréquents l’été, et les moyens de prévention

Les défenestrations

Chaque jour des dizaines de chats tombent par les fenêtres. Les chats sont des animaux qui ont une pleine conscience du danger, mais qui, souvent par maladresse,  chutent.
Certes ils tombent sur leurs pattes, mais la violence du choc est telle que fractures et lésions internes ne sont pas rares, surtout au delà de 3 étages.  Les fractures, bien que graves ne mettent que rarement la vie de l’animal en danger, les lésions internes peuvent, elles, être dramatiques.

Par définition elles ne sont pas visibles extérieurement. Les principales touchent le système respiratoire. Il est donc conseillé de consulter lors de chute de grande hauteur (au delà d’un étage pour les chats), même si le chat semble aller bien.

La prévention consisterait à ne pas laisser votre chat aller sur le balcon, ce qui est quasiment impossible. D’autres mesures de type : grillage ou filets aux fenêtres peuvent être efficaces mais laissent une ambiance un peu «  carcérale »  et n’est souvent pas autorisé dans les copropriétés.

Pour les chats funambules sur les rambardes, il est possible d’entourer solidement de la corde, si le chat glisse, il peut ce rattraper. Sur les rebords de fenêtres ou les postes d’observation, il est possible de coller en utilisant du mastic colle d’extérieur de qualité, des tapis de sol d’extérieur, là encore si le chat glisse il pourra se rattraper. Toutes ces installations doivent être contrôlées régulièrement.

Les coups de chaleur

Classiquement, les animaux atteints ont été oubliés ou laissés intentionnellement pour quelques instants dans une voiture. Au soleil, la température peut rapidement y dépasser les cinquante degrés, de plus un véhicule laissé à l’ombre peut, le temps passant se retrouver au soleil.
On observe également des coups de chaleur d’exercice  tout aussi graves survenant  suite à un effort physique prolongé, mais aussi parfois modéré pour des races à risque (Bouledogues principalement). Le chat est peu concerné par ce type de problème sauf dans le cas d’enfermement accidentel dans les voitures, cabanon de jardin.

En prévention, il  ne faut jamais laisser seul un chien dans une voiture par temps chaud, d’éviter l’exercice physique en plein soleil. Si malgré tout votre animal tardait à reprendre son souffle, notamment après avoir joué ou couru, il faut le mouiller abondamment avec une eau fraîche mais non glacée.
Pour les animaux les plus atteints un traitement médical lourd s’impose.

Après avoir refroidi le chien, contacter un vétérinaire afin qu’il puisse vous recevoir en CLINIQUE de tout urgence. Vomissements, état de conscience modifié (animal qui titube, ne reconnaît plus son maître) sont des critères extrêmement préoccupants laissant craindre que le pronostic vital soit engagé.

Pour en savoir plus : Le coup de chaleur, un drame à éviter : les conseils qui peuvent sauver votre animal

Les réactions allergiques

En été nombre d’insectes venimeux sont susceptibles de piquer votre animal, soit par malchance , soit parce que votre compagnon à quatre pattes aura eu la mauvaise idée de jouer avec.
Souvent la réaction est sans gravité : douleur et léger gonflement.  Ce type de réaction bénigne ne nécessite le plus souvent pas de traitement.

Dans certains cas la réaction devient allergique : gonflement de la face, urticaire (plaques sur tout le corps), vomissements, état de choc. Il faut alors consulter sans attendre !

La prévention n’est pas évidente, sachez cependant qu’un certain nombre de plantes à fleur ( lavande par exemple) sont de véritables « aimants » à insectes.

Pour en savoir plus : Œdème de Quincke

Les épillets

On appelle épillets ces petits épis qui sont des graines de diverses graminées (fol avoine notamment). Ils peuvent blesser votre animal car ils sont non seulement pointus mais ont une forme de harpon qui les empêche de reculer. Une fois rentrés dans le corps, ils ne font qu’avancer, tous les efforts que l’animal fera pour se les enlever ne feront qu’aggraver le problème. On les trouve dans les oreilles, le nez, les yeux… La prévention consiste à  inspecter régulièrement le pelage de son animal. Pour les chiens à poils longs préférer une coupe courte pour les beaux jours, et bien sûr, éviter de promener son animal dans les hautes herbes. Pour les chiens qui sont toilettés, demander une épilation des oreilles et dans la mesure du possible la tonte des extrémités des pattes spécialement chez les Cockers.
Pour en savoir plus: L’épillet, l’ennemi du printemps : 5 choses à savoir

Les dangers de la plage

Hormis les dangers liés à la chaleur évoqués plus haut ( cf « le coup de chaleur »).

Les dangers liés à la plage sont principalement l’ingestion de sable ou d’eau de mer qui peuvent occasionner des gastro-entérites parfois très sévères.
Il est donc important de surveiller ce que votre animal va ingérer.

Sachez également que, comme pour nous, il faut éviter les contacts avec les méduses.

Dans tous les cas pensez à bien rincer votre animal de retour de la plage, le sel et le sable sont irritants.

 

Bonnes vacances !!

 

NOS VÉTÉRINAIRES DE GARDE ASSURENT LES URGENCES POUR CES COMMUNES

A

B

C

D

E

F

G

I

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

V