Maladies du bas appareil urinaire félin

  • Les problèmes urinaires sont fréquents chez les chats et peuvent se manifester de 2 façons: sous la forme de cystite ou d’obstruction urinaire (quasi-exclusivement chez le mâle pour des raisons anatomiques de rétrécissement de l’urètre).
  • La cystite est une affection désagréable et douloureuse mais ne représente pas une urgence médicale, l’obstruction urinaire par contre est une vraie urgence vitale.
signes-alerte-chat

Quels sont les signes cliniques et comment les distinguer ?


Les signes cliniques associés sont proches et il n’est pas toujours facile de bien faire la différence.
Pour une cystite on notera:

● pollakiurie : les mictions sont plus fréquentes même si la quantité totale d’urine sur 24h n’est pas modifiée. Le chat va beaucoup plus souvent à sa litière, et peut même aller dans des endroits inhabituels (baignoire, évier, pot
de plantes…)

● strangurie : le chat a des difficultés à uriner et va donc rester longtemps en position, forcer pour uriner seulement quelques gouttes (parfois même, on ne voit pas d’urine car la quantité est trop faible). La miction est souvent douloureuse et accompagnée de miaulements.

● hématurie : pas systématique mais fréquente, les urines sont plus ou moins hémorragiques, reflet de l’inflammation des voies urinaires. 


Attention, la plupart des symptômes peuvent facilement être confondus avec de la constipation.

 

En cas d’obstruction urinaire, les symptômes seront globalement les mêmes mais la vessie ne se vidant pas, une insuffisance rénale va s’installer rapidement (moins de 24h) et on aura :

● une douleur forte: la vessie gonfle et devient dure (globe vésical) ce qui est très douloureux. On aura souvent des plaintes avec des miaulements forts et rauques.

● des signes généraux consécutifs à l’insuffisance rénale: abattement,
anorexie, vomissements.

Il est important de noter que l’on peut parfois ne pas voir d’urines lors d’une cystite (la vessie se vide par de toutes petites gouttes que l’on ne retrouve pas) et à l’inverse avoir des urines lors d’obstruction (on retrouve des urines mais la vessie ne se vide pas complètement et continue de se remplir). Au final, le seul moyen de distinguer de façon certaine une simple cystite (vessie vide) d’une obstruction urinaire (globe vésical) est la palpation de la vessie .

Quel est le traitement ?

En cas de cystite, le traitement est symptomatique: anti-douleur, anti-spasmodique. Les antibiotiques sont rarement nécessaires sauf cas particuliers (infection urinaire avérée, chat âgé, insuffisance rénale chronique…)
Lors d’obstruction, la pose d’une sonde est indispensable et nécessite une hospitalisation (cf
fiche).

Quelle en est la cause et comment empêcher les récidives ?


Les principaux facteurs de risque sont :
● une alimentation sèche de mauvaise qualité, déséquilibrée en minéraux, à l’origine
de la formation de cristaux et de modification du pH urinaire.
● une prise de boisson insuffisante.
● une fréquence de miction inadéquate due à une quantité insuffisante de litières, une
litière trop sale ou mal placée.
● un stress dans l’environnement (nouvel arrivant, déménagement, pas d’accès à
l’extérieur…)
● un surpoids.

Des examens complémentaires sont souvent nécessaires pour préciser la cause (analyse d’urine, biochimie, radiographie, échographie…).

La lutte contre les récidives passe par l’identification et la correction des causes initiales ; dans la majeure partie des cas, un changement d’alimentation est nécessaire, voire un réaménagement de l’environnement.

cristaux de struvites
Exemple de cristaux de struvites , Par Joel Mills — Travail personnel, CC BY-SA 3.0