Conduite à tenir en urgence

  • Schéma permettant de comprendre le phénomène de dilatation-torsion d’estomac chez le chien (© PUJOL E, PONCET C, EMV, 3000, 2010)

Qu’est-ce que la dilatation-torsion de l’estomac chez le chien ?

Le syndrome de dilatation torsion de l’estomac (SDTE) est une affection qui débute avec la dilatation de l’estomac par des aliments, de l’eau, ou de l’air. L’estomac peut ensuite tourner sur lui-même (en général dans le sens des aiguilles d’une montre). L’entrée et la sortie de l’estomac  sont occlues et son contenu ne peut plus ressortir. Des efforts de vomissement non productifs s’ensuivent.

 

En raison de la distension et de la torsion de l’estomac, l’apport sanguin peut être bloqué et la paroi de l’estomac peut nécroser. Le risque de nécrose est d’autant plus grand que le délai avant la prise en charge a été long.

 

Une autre conséquence est la compression de la veine cave qui ne peut alors plus ramener le sang depuis l’arrière du corps, ce qui entraîne un état de choc.

 

De nombreuses races de grands et très grands chiens sont prédisposées à cette affection : Akita Inu, Bassets Hound, Berger Allemand, Boxer, Dogue Allemand, Irish Wolfhound, Labrador Retriever, Saint Bernard, Setter Irlandais… A titre d’exemple, un Dogue Allemand sur 3 présente un épisode de dilatation-torsion d’estomac au cours de sa vie. Mâles comme femelles sont touchés de façon égale.

 

Quels sont les signes d’appel de la dilatation-torsion d’estomac chez le chien?

Les signes cliniques sont des signes d’agitation et d’anxiété de l’animal, des efforts improductifs de vomissements, une salivation importante, une distension abdominale, une pâleur des muqueuses, une fréquence cardiaque très élevée et un pouls faible. Le SDTE est une urgence absolue qui nécessite une prise en charge immédiate de l’animal. Ce type de soins ne peut se réaliser à domicile, il est indispensable de se déplacer en clinique. Une radiographie permettra de confirmer avec certitude le diagnostic, vous pourrez facilement reconnaître au choix un bonnet de stroumph ou un gant de boxe pointé vers nous, cette image est tout a fait caractéristique du phénomène de torsion d’estomac.

Quel est le traitement de la dilatation-torsion d’estomac chez le chien ?

En premier lieu des soins de réanimation: Des perfusions sont administrées afin  de contrer l’état de choc. La douleur de votre animal est immédiatement soulagée à l’aide de morphine. Puis une procédure de décompression de l’estomac est réalisée (mise en place d’un trocart dans l’estomac, c’est la gastrocentèse). Le chien est anesthésié, puis un sondage gastrique est effectué afin de vider l’estomac au maximum.

 

Le chien est ensuite opéré : lors de la chirurgie, l’estomac est remis en place puis est suturé sur le côté droit de l’abdomen pour éviter toute récidive (c’est la gastropexie). Parfois, une zone de nécrose est décelée sur l’estomac et nécessite son ablation (gastrectomie). Si la nécrose de l’estomac est trop importante, le pronostic devient désespéré et l’euthanasie de l’animal est malheureusement envisagée.

 

Parfois la rate est également tordue et des caillots sanguins se sont développés dans ses vaisseaux. L’ablation de la rate (splénectomie) est alors nécessaire. Les chiens peuvent vivre normalement sans rate.

 

Quels sont les risques et les complications possibles ?

Comme lors de toute chirurgie, des complications peuvent survenir.

 

Un décès lors de l’anesthésie est possible. Grâce à l’utilisation de protocoles anesthésiques sécuritaires et d’appareils de monitorage (suivi de la fréquence cardiaque, oxymétrie pulsée…), le risque est minimisé.

 

L’infection est une complication peu fréquente puisque des techniques de stérilité stricte sont utilisées pendant l’intervention et que des antibiotiques sont administrés.

 

Les arythmies cardiaques sont en revanche des complications courantes et peuvent survenir jusqu’à plusieurs jours après l’opération. Elles peuvent devenir mortelles lorsque leur fréquence devient trop importante.

 

Lors de défaillance multiorganique, des troubles de la coagulation souvent mortels peuvent apparaître.

 

La suture de l’estomac sur la paroi (gastropexie) peut ne pas tenir. Cela se produit dans moins de 5% des cas.

 

Des récidives de dilatation de l’estomac peuvent survenir malgré la gastropexie. Peu fréquentes, elles sont dues à un défaut fonctionnel du muscle de l’estomac. Des médicaments peuvent être administrés. L’aspect clinique est similaire au syndrome de dilatation-torsion de l’estomac, mais l’estomac ne se tord pas, rendant l’affection moins grave.

 

Du fait de la grande variabilité de l’état des animaux présentant un syndrome de dilatation-torsion de l’estomac, il est difficile de prévoir si votre animal va présenter des complications postopératoires. En général, les animaux avec une nécrose gastrique se portent beaucoup moins bien que ceux avec un traumatisme minimal présentés peu de temps après les premiers signes cliniques.

 

Le pronostic

Lors de prise en charge rapide et associant tous les soins intensifs nécessaires, 90% des chiens traités et opérés survivent. Si au moment de l’intervention une portion de l’estomac est nécrosée, les chances de survie diminuent et sont environ de 50%.

 

Quelles solutions pour limiter le risque de la dilatation-torsion d’estomac chez le chien?

 

L’exercice après une prise alimentaire favorise le risque de dilatation-torsion d’estomac. Il est donc important de maintenir votre chien au repos dans les heures qui suivent son repas. Il est également possible de fractionner le repas pour limiter la dilatation gastrique.

Une chirurgie préventive peut être réalisée afin de minimiser les risques de dilatation-torsion d’estomac chez les races prédisposées